L'association lance courant 2019 la création d'une SCIC (Société Coopérative d'Intrêt Collectif) et d'un Fonds de Dotation afin de préserver La Cathédrale et le rendre un bien commun.

Vous êtes tous invités à vous joindre à cette démarche à travers un don ou la souscription à la SCIC si vous aimez ce lieu et vous souhaitez continuer à profiter de sa magie.

A travers cette page vous serez tenus au courant de l'avancement du projet et des événements de sensibilisation qui seront organisés pendant l'année.

 

 

APPEL A BÉNÉVOLAT- Le mot de la Présidente

CLIMATS ANNA RESDEAUX

le 5 Août 2019


Bonjour les ami(e)s,                              
 
Je suis aujourd’hui et demain à la Cathédrale de Linard pour accueillir le public avec l’aide de Marie-Ella, bénévole de l'association. On pourrait penser que pendant ce temps Danilo et Chiara, les salariés de l'association, se reposent après les longues journées passées ici. La soirée de la représentation de “Climats” s’est très bien déroulée mais les a mobilisés jusqu’à 1 heure du matin. Un exemple parmi tant d’autres. En fait ils sont partis à Troyes chercher les œuvres d’une artiste qui va exposer ici et qui ne pouvait pas faire le voyage elle-même.
J’attire votre attention sur cette situation banale, non pour que vous vous apitoyiez sur leur sort, ce qu’ils ne souhaitent pas du tout, mais plutôt pour vous demander si on ne pourrait pas s’organiser un peu mieux pour les seconder dans leurs tâches journalières.
Pour différentes raisons les bénévoles et salariés ponctuels qui participaient les années précédentes ne sont plus disponibles.

Pourrions nous envisager un relais pour les mois d’août, septembre et octobre
( en septembre il y a les journées du patrimoine les 20, 21 et 22 et en octobre les vacances de la Toussaint)
 

La Cathédrale de Jean Linard , ce n'est pas fini !

COMMUNIQUE DE PRESSE conjoint de l'association Autour de la Cathédrale de Jean Linard et de la SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale

– 02 Décembre 2019

 

  • Le fait

En octobre, l'association Autour de la Cathédrale de Jean Linard et la SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale ont rencontré les héritiers de Jean Linard afin de convenir d'une nouvelle convention de gestion du site, pour en assurer la sauvegarde et avoir le temps de récolter le capital nécessaire à l'achat, sans pour autant continuer à entretenir un bien privé en vente.

Nous envisagions plusieurs possibilités : une location à titre gratuit, un bail de location vente (ces deux options ne dépassaient pas les 3 ans, temps nécessaire pour la récolte des fonds) ou un bail emphytéotique. Nous étions ouverts au dialogue avec les héritiers et prêts à modifier ces propositions et à les adapter aux exigences de chaque partie, dans le but commun de préserver la Cathédrale et continuer le travail de développement culturel du territoire que l'association a déjà réalisé depuis plusieurs années.

C'est avec stupeur et indignation que le lundi 25 novembre, nous avons appris qu'aucune des propositions faites par l'association en collaboration avec la SCIC n'a été retenue par les héritiers. La décision n'est pas argumentée : les propositions ne leur donnent pas satisfaction, ils veulent reprendre l'entière disponibilité de leur bien et l'association est invitée à récupérer toutes ses affaires avant la fin de l'ancienne convention, qui s'arrête officiellement le 10 février 2020.

Les héritiers ne sont pas tous solidaires de cette décision, mais la majorité se dit contre le renouvellement d'une convention.

  • Les conséquences

Le site sera donc fermé au public en 2020. Nous ne savons pas encore comment seront gérés les emplois, mais les salariés risquent le licenciement. Aucune activité, accueil du public ou action d'entretien ne pourra avoir lieu sur le site à l'initiative de l'association.

Non seulement le travail quotidien, mais aussi l’expérience et les connaissances acquises en 8 ans d'activité sur le territoire risquent d'être perdues : les partenariats, comme celui avec les Amis de la Tour de Vesvre, l'école des Beaux Arts de Bourges ou l'IME de Sologne ; l'accueil des scolaires et le partenariat avec les conseillères pédagogiques de l’Éducation Nationale et le département du Cher, le dialogue avec la DRAC et les Monuments historiques pour l'organisation et la transmission de savoirs à travers les chantiers participatifs, la conservation du site via la base de donnée et les chantiers professionnels.

La Cathédrale est un site d'art singulier majeur, et un atout touristique du territoire. La Cathédrale a accueilli en 2019 plus que 8.300 personnes, soit 1.500 visiteurs de plus par rapport à 2018. Une progression constante qui lui a permis de se situer en peu de temps dans la moyenne des sites d'art singulier et d'art brut les plus visités en France. Les commerces aux alentours, les hébergeurs et les autres sites touristiques ont bénéficié de cette visibilité, car la Cathédrale représente un patrimoine unique et irremplaçable que l'association a toujours mis en valeur à travers un travail de communication dédié (environ 30.000 flyers et affiches distribués chaque année, un site internet, des communications sur les réseaux sociaux et une newsletter, ainsi que plusieurs sites d'information touristique). Ce travail sera donc également interrompu.

Nous craignons que le manque d’expérience, de compétences, de temps, d’intérêt, de moyens et plus globalement d'un projet de gestion du site de la part des héritiers empêchera d'assurer ce travail. La Cathédrale est un site extrêmement fragile : une année sans entretien, récolte et inventaire des tessons qui tombent, nettoyage, supervision, peut avoir des conséquences graves sur le lieu. Le site risque donc de tomber en ruine.

 

  • Les solutions envisagées pour le moment 

Le conseil coopératif de la SCIC et le conseil d'administration collégial de l'association travaillent actuellement à la recherche de solutions possibles pour éviter d'arrêter toute activité / projet.

L'association ACJL envisage de continuer son activité pour l'année 2020 de façon réduite, à travers tous les projets qui ne nécessitent pas physiquement la présence sur le site et sa gestion, car la sauvegarde et valorisation de la Cathédrale passe aussi à travers des actions hors les murs.

Un exemple parmi d'autres : en décembre, l'association a été invitée à organiser une journée de conférences autour du projet Habiter et bâtir autrement au MACRO (musée d'art contemporain de Rome), qui aura lieu le 27 décembre à partir de 10h. Plusieurs projets en collaboration avec le Centre Céramique Contemporain de La Borne et des écoles du territoire pourront être maintenus.

Aussi, l'association est solidaire avec la SCIC et elle soutient toute action visant à pérenniser la Cathédrale et la deuxième vie qu'elle a pu expérimenter durant ces dernières années.

Par ailleurs, la Cathédrale reste en vente sur l'agence Patrice Besse au prix de 430.000 euros.

Le fait que l'association ACJL ne puisse pas gérer le site n'empêche pas à la SCIC de continuer à monter le capital dans le but d'acheter le site en faisant une offre raisonnable aux propriétaires.

La SCIC a comme but de rendre accessible ce lieu à tout le monde, avec l'achat d'une part à 20 euros, et de nous rendre toutes et tous propriétaires.

Elle s'adresse à toutes les personnes sensibles à ce patrimoine atypique et notamment à celles qui se sont mobilisées pour le protéger. Sans une structure pour les accueillir, toutes ces personnes risquent de ne plus pouvoir accéder au site, de passer juste à côté d'une incroyable propriété privée, trop chère pour la plupart d'entre nous si on la considère uniquement sur un plan économique, et en même temps accessible et lisible à tout le monde si on la considère comme une œuvre de l'esprit dont toutes et tous devrions pouvoir profiter et avoir la responsabilité.

La SCIC s'adresse aussi aux collectivités : elle permet à tout le monde de se positionner par rapport à ce lieu incontournable de notre territoire et de participer à sa gestion, dans un rapport de dialogue et d'échange direct avec le territoire, les citoyens et les citoyennes.

La SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale, fondée officiellement en juin 2019, poursuit donc avec détermination la recherche de fonds nécessaires à l'achat du site, persuadée que la solution reste l'acquisition du bien par un acteur compétent qui vise à préserver et développer la Cathédrale pour en faire un bien commun.

Des plateformes en ligne et des événements destinés à donner visibilité à la récolte de parts sociales seront communiqués très prochainement.

 

Contacts :

Chiara Scordato, Association ACJL

tél 06 14 68 90 60

Anna Desreaux, présidente de la SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale

tél 06 70 09 10 75

COMMENT DEVENIR SOCIÉTAIRES

logo videoLe 22 juin 2019 la SCIC Une mosaique pour la Cathédrale a vu le jour !

Vous pouvez devenir sociétaires à partir de 20 €

Pour cela, telechargez le bulletin d'inscription ici

et renvoyez-le complété et signé à l'adresse de la Cathédrale avec votre cheque de participation 

(ordre : SCIC Une mosaique pour la Cathédrale)

Vous serez considérés sociétaires à partir de la prochaine AG. 

Vous pouvez égalment devenir sociétaires sur place lors de votre visite de la Cathédrale. 

 

Lire les statuts de la SCIC

Extrait Kbis

Faire un don à l'association

VOUS POUVEZ SOUTENIR L'ASSOCIATION POUR QU'ELLE ACHÈTE DES PARTS EN NOM DE LA SAUVEGARDE DE LA CATHÉDRALE !

En 2019 les dons qui seront fait à l'association ACJL seront destinés à acheter des parts pour la SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale.

Propulsé par HelloAsso

Une SCIC, c'est quoi ?

En droit français, une société coopérative d’intérêt collectif (Scic) est une coopérative de production. Son sociétariat doit être obligatoirement multiple. C'est une société qui associe obligatoirement autour d'un projet des acteurs salariés, des acteurs bénéficiaires (clients, usagers, riverains, fournisseurs…) et des contributeurs (associations, collectivités, sociétés, bénévoles, etc.) pour produire des biens ou des services d'intérêt collectif au profit d'un territoire ou d'une filière d'activités.

societaires web2